image 1E_COUVERTURE_EBOOK.jpg (0.3MB)




thermique

AIDES À LA RENOVATION : Quelles sont les différentes aides à la rénovation en 2019 ?


Aujourd?hui, nos bâtiments sont de véritables gouffres énergétiques et l'efficacité énergétique se présente comme une étape essentielle à une transition énergétique réussie. Pourtant, investir dans la rénovation énergétique de son logement n'est pas chose facile, voire pour certains inenvisageable. Heureusement, il existe tout un arsenal d?aides financières disponibles pour aider tout particulier à diminuer son emprunte énergétique sur le long terme.
Nous avons choisi de vous présenter en détails chacune d'entre-elles et leurs évolutions pour cette année. Pour cela, il vous suffit de suivre les liens vers les différents articles suivants :
image 2

Les aides à la rénovation énergétique sont-elles cumulables ?


Aidez-vous du tableau ci-contre pour faire le tri.

Concernant les primes énergie (CEE), le bénéficiaire ne peut demander qu?une seule prime par opération dans le cadre du dispositif des certificats d?économies d?énergie (offre coup de pouce incluse).

Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : Déclaration de revenus


Une fois vos travaux réalisés, il vous reste un dernier point à régler : déclarer (ou non) les montants perçus pour vous aider à faire vos travaux. Dans quel cas devez-vous les déclarer ?
-

"J?ai perçu une prime énergie pour la réalisation de mes travaux. Est-ce que je dois la déclarer ?"


Dans la mesure où les primes CEE constituent des « subventions » d?équipement accordées à des particuliers en contrepartie de travaux d?économie d?énergie réalisés, elles n?ont pas à être reprises sur la déclaration de revenus des particuliers concernés (il ne s?agit pas d?un crédit d?impôt).

Si les particuliers bénéficient également du CITE au titre des travaux d?économie d?énergie réalisés, les CEE devront effectivement être retranchés du montant des travaux servant de base au calcul dudit CITE, ainsi que le précise la doctrine administrative opposable : « seules ouvrent droit au crédit d?impôt les dépenses effectivement supportées par le contribuable. Elles s?entendent donc sous déduction, s'il y a lieu, des primes ou aides accordées aux contribuables pour la réalisation de travaux au titre de l?acquisition et de l?installation d?équipements, matériaux ou appareils éligibles (prime à la conversion (chèque conversion), chèque énergie utilisé pour le paiement de travaux éligibles, aides "Coup de pouce", primes ou subventions versées par les collectivités locales, etc.) » (BOI-IR-RICI-280-30-10-20190621, § 20).

"Comment faut-il déclarer les travaux de rénovation énergétique pour bénéficier du crédit d?impôt pour la transition énergétique (CITE) ?"


Pour rappel : le CITE est un crédit d?impôt applicable pour les divers frais relatifs à la rénovation énergétique. En janvier 2020, le CITE sera converti en prime pour les ménages modestes (en attendant il a subi certaines modifications mais la procédure reste globalement la même) Pour en savoir plus sur le crédit d?impôt pour la transition énergétique (conditions d?éligibilités, plafonds, spécificités et critères techniques?) cliquez ici (lien vers article CITE) Il faut savoir que le CITE s?applique sur les sommes réellement engagées par le particulier dans ses projets de rénovation énergétique. Lors de la déclaration, il faut déduire du montant des travaux toutes les aides financières reçues (Prime énergie CEE, chèque énergie, aide de l?ANAH?) (Exemple ci-dessous)

Et pour remplir sa déclaration de revenus ?
Par voie postale : Il suffit de compléter le formulaire 2042 RICI

Via Internet : Il faut faire attention à bien remplir les cases qui correspondent à la typologie des travaux réalisés et au montant des dépenses effectuées. Attention : n?oubliez pas de cocher la case « travaux dans l?habitation principale : dépenses pour la transition énergétique » dans la par


thermique

LES AIDES : La prime coup de pouce


Initiée en 2017 pour les ménages modestes et très modestes, l?offre coup de pouce est reconduite en 2019 et est accessible à tous, sans conditions de revenus. Elle est officiellement entée en vigueur le 19 janvier 2019 et sera valable jusqu?au 31 décembre de la même année. Le montant de cette prime peut atteindre 4 000 ?.
Depuis 2006, le dispositif des Certificats d?économies d?énergie (CEE) a pour objectif d?inciter les fournisseurs d?énergie à promouvoir l?efficacité énergétique auprès des consommateurs d?énergie. Ce dispositif permet à tout particulier de bénéficier d?une prime énergie incitative pour la réalisation de travaux d?économies d?énergie.

Depuis avril 2018, Enercoop propose à ses clients de bénéficier d?une prime bonifiée grâce à notre partenariat avec Pass?Renov. En 2019, ce partenariat est renouvelé. Rendez-vous sur votre espace-client, onglet consommation, pour bénéficier du code promo.

En 2019, cette bonification exceptionnelle est désormais disponible sur leur plateforme.
image 1

Éligibilité du demandeur


Elle dépend principalement de votre plafond de revenu et du nombre de personnes composant le ménage.

Opérations éligibles


  • Pompes à chaleur air/eau eau/eau
  • Chaudière Biomasse
  • Appareil chauffage bois


Pour aller plus loin

CONTACTS Pass?Renov
Obtenir des renseignements : contact@passrenov.com / 01 82 83 18 50

ESPACES INFO-ÉNERGIE
Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : Le chèque énergie


Le chèque énergie est destiné aux foyers modestes. Il permet à ces derniers de bénéficier d?une aide financière pour le règlement de leurs factures énergétiques ou pour la réalisation de travaux de rénovation.. Il s?agit d?une aide nominative automatique attribuée sous conditions de ressources.
En 2019, son montant passe de 150 à 200?.
image 1

Éligibilité

Les particuliers imposables en situation modeste ou très modeste (ce statut est défini par le niveau de revenus et la composition du foyer) .

Conditions

  • ? Les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE qualifié dans son domaine.
  • ? Les travaux doivent être facturés avant la date de fin de validité inscrite sur le chèque.

Opérations


Le chèque énergie peut servir à régler :
  • ? une facture d?énergie,
  • ? les charges de chauffages incluses dans la redevance (loyer),
  • ? certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement.

Montant


En 2019, le chèque énergie peut monter jusque 277 ?. Il est calculé selon le revenu fiscal de référence et la composition du ménage (en unité de consommation).

Démarche


En principe, les bénéficiaires du chèque énergie n?ont rien à faire. C?est l?administration compétente en la matière qui se charque du versement pour les foyers bénéficiaires. Le processus est automatisé.


Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : Le crédit d?impôt pour la transition énergétique (CITE)


Le CITE (Crédit d?Impôt pour la Transition Energétique) est un crédit d?impôt. Il s?applique aux divers frais relatifs aux travaux de rénovation énergétique (matériaux, installation, ?). Il permet de couvrir jusqu?à 30 % des frais engagés dans les travaux.
Le CITE est reconduit en 2019 et sera converti en prime pour les ménages modestes en début d?année prochaine (janvier 2020). Contrairement à ce qui avait été annoncé un temps, le changement de fenêtre sera intégré au CITE. Afin de s?aligner sur le projet de 2020, le CITE en 2019 est rendu plus accessible aux ménages modestes.
image 1

Éligibilité


Tout le monde peut prétendre au CITE à condition d?être imposable.

Conditions


  • ? Les travaux doivent être réalisés sur l?habitation principale
  • ? Le logement doit avoir plus de deux ans d?ancienneté
  • ? Pour certains travaux, la qualification RGE de l?entreprise et/ou de l?artisan en charge du chantier est nécessaire

Opérations


  • ? Installation d?une chaudière à haute performance énergétique (sauf fioul)
  • ? Equipements de chauffage ou de production d?eau chaude sanitaire fonctionnant avec une source d?énergie renouvelable
  • ? Matériaux d?isolation thermique (sauf fenêtres et portes)
  • ? Pompe à chaleur autre que air/air
  • ? Diagnostic de performance énergétique, quand il n?est pas obligatoire (1 par logement sur une période de 5 ans)
  • ? Remplacement de fenêtres en simple vitrage par des fenêtres en double vitrage
  • ? Dépose d?une cuve au fioul

Montant


Le crédit d?impôt représente 30% des dépenses de rénovation énergétique.
Il y a des plafonds :
  • ? 8 000 ? pour une personne seule* (célibataire, veuve ou divorcée)
  • ? 16 000 ? pour un couple soumis à une imposition commune*
*Cette somme sera majorée de 400 ?/ personne à charge (200 ? pour un enfant en garde alternée).
Le plafond s?apprécie sur une période 5 années consécutives.

Démarches


Il suffit de mentionner les travaux dans sa déclaration.
Il faut également conserver les documents relatifs aux travaux (devis et facture). L?administration fiscale peut les demander en cas de contrôle.

Pour plus d?informations vous pouvez consulter https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1224 .


Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
www.renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : l?ANAH


L?agence nationale pour l?habitat accorde des aides aux propriétaires modestes pour financer leurs travaux de rénovation énergétique. Nouveauté pour cette année, les travaux devront impérativement être réalisés par un artisan RGE.
L?ANAH dispense deux types d?aides financières. Habiter mieux agilité : une subvention accordée pour la réalisation de travaux dans les habitations anciennes. Et habiter mieux sérénité : un accompagnement pécunier pour la réalisation de travaux ayant pour objectif de réaliser des économies d?énergie.
image 1

Éligibilité


Les aides de l?agence Nationale pour l?habitat sont accessibles aux foyers en situation de ressources modestes. Au propriétaire qui loue ou occupe son logement ainsi qu?au syndicat de copropriété.

(Cet article se focalise sur les aides à la rénovation côté particulier. Pour plus d?informations sur les spécificités liées aux syndicats de copropriétés, n?hésitez pas à consulter le site de l?ANAH.)

Conditions


  • ? Les travaux doivent être réalisés par un artisan certifié RGE
  • ? Le logement est vieux de plus de 15 ans à la date d?acceptation de la demande (habiter mieux agilité)
  • ? On doit d?engager à habiter dans le logement rénové sur une période de 6 ans à postériori des travaux de rénovation énergétique. (Il est impératif de remplir une attestation, cette dernière est téléchargeable sur le site de l?ANAH)

Opérations


Habiter mieux agilité :

  • ? Changement de chaudière ou de mode de chauffage
  • ? Isolation des murs extérieurs et/ou intérieurs
  • ? Isolation des combles aménagés ou aménageables

Habiter mieux sérénité :

Tous les travaux qui permettent d?améliorer la performance énergétique du foyer.

Montant

Habiter mieux agilité :

  • ? Ressources très modestes : 50 % du montant total des travaux (HT) avec un plafond à 10 000?
  • ? Ressources modestes : 35 % du montant total des travaux (HT) avec un plafond à 7 000?

Habiter mieux sérénité :

  • ? Ressources très modestes : 50 % du montant total des travaux (HT) avec un plafond à 10 000 ? + possibilité de toucher l?aide habiter mieux2 (Au-delà de 25% d?économies d?énergie réalisés)
  • ? Ressources modestes : 35 % du montant total des travaux (HT) avec un plafond à 7 000 ? + possibilité de toucher l?aide habiter mieux2 (Au-delà de 25% d?économies d?énergie réalisés)

Démarche


Dans un premier temps, il faut vérifier son éligibilité sur le site de l?ANAH (Pour ce faire, vous aurez besoin de votre numéro fiscal de référence et de votre dernier avis d?imposition)
Ensuite il faudra créer un compte personnel sur ce même site afin de pouvoir déposer votre dossier.
Attention, cette aide n'est pas cumulable avec la prime énergie ou la prime coup de pouce. Pensez à bien vous renseigner et choisir la mieux adaptée à votre situation.

Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : L?éco-prêt taux zéro (éco-PTZ)


L?éco-PTZ permet aux propriétaires occupants de bénéficier d?un prêt à taux d?intérêt nul pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Il est sans condition de revenus.
En 2019, il est maintenu sous une forme plus simple et accessible à plus un plus grand nombre de ménages. Cette année, tous les logements de plus de deux ans seront éligibles.
image 1

Éligibilité


L?éco-prêt taux zéro est accessible à tous sans conditions de revenus

Conditions


  • ? Le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990
  • ? Le logement doit être occupé en tant que résidence principale

Opérations


  • ? Isolation thermique de la toiture
  • ? Isolation thermique d?au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l?extérieur
  • ? Isolation thermique d?au moins la moitié des fenêtres et remplacement des portes donnant sur l?extérieur
  • ? Système de chauffage ou de production d?eau chaude sanitaire
  • ? Installation d?équipement de chauffage utilisant une source d?énergie renouvelable
  • ? Installation d?équipements de production d?eau chaude sanitaire utilisant une source d?énergie renouvelable

Montant


L?éco-prêt taux zéro est plafonné à 30 000 ? et fonctionne par « bouquet » de travaux :
  • ? Action simple : 10 000 ?
  • ? Bouquet de 2 travaux : 20 000 ?
  • ? Bouquet de 3 travaux et plus : 30 000 ?
  • ? Atteinte d?une performance énergétique globale minimale : 30 000 ?

Démarche


Il faut s?adresser à sa banque avec un formulaire devis complété par les entreprises retenues.
Votre dossier devra comprendre :
  • ? La date de construction du logement
  • ? Un justificatif qui atteste que le logement qui fait l?objet des travaux est la résidence principale du foyer
  • ? Le dernier avis d?imposition
  • ? Le descriptif des travaux avec le montant prévisionnel, signé par les entreprises concernées et l?ensemble des devis associés.
  • ? Les certificats RGE de chaque entreprise concernée

Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
www.renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : travaux à 1?


Financer ses travaux de rénovation énergétique peut rapporter gros - mais aussi coûter cher ! Comment vous y retrouver ? Voici quelques indications.

Les travaux à 1 ? s?inscrivent dans le Dispositif des Certificats d?Economies d?Energie (CEE).
En moyenne la prime énergie vient couvrir 10%* du montant des travaux réalisés. Cependant, certains types de travaux, engendrant de grandes économies d?énergie peuvent parfois être intégralement remboursés par la prime énergie (c?est souvent le cas pour les opérations d?isolation de combles ou de plancher).
image 1

Comment les artisans peuvent proposer directement des travaux à 1? ?


Les travaux à 1? sont proposés directement par des artisans ou des entreprises regroupant diverses activités, dont la réalisation de travaux. Dans tous les cas, pour proposer des travaux de rénovation énergétique à 1?, ils sont liés par un contrat de partenariat avec un acteur éligible à la production de CEE * *. Cela leur permet de percevoir la prime CEE (ou prime énergie) pour les travaux effectués et de la déduire directement de leur facture.

Cette méthode de facturation n?influe en rien sur la qualité des travaux réalisés. Un bon artisan reste un bon artisan, qu?il déduise la prime énergie de sa facture afin de vous proposer des travaux à 1 euro où qu?il vous accompagne dans vos démarches d?obtention de la prime énergie avec une facturation traditionnelle.

Cependant, il arrive que l?artisan qui déduit directement la prime énergie de sa facture, ne redistribue pas l?intégralité de la prime énergie au bénéficiaire des travaux. En effet, un dossier de prime énergie est rapide à réaliser, mais cela implique des démarches, c?est pourquoi l?artisan peut se réserver des « frais de gestion des dossiers ».

À quoi dois-je faire attention ?


Si vous envisagez de profiter de ce type d?offre, nous vous invitons donc à réaliser d?abord une estimation de la prime énergie à laquelle vous pourriez avoir droit pour vos travaux et d?en parler avec l?artisan.

/!\ Attention ! Même si le dispositif est relativement encadré et que des contrôles de qualité peuvent être organisés aléatoirement, il est primordial de vous assurer que les travaux réalisés par votre artisan ont été exécutés en bonne et due forme (matériaux utilisés, techniques de pose...). Au-delà de l?aspect incitatif sur le plan financier du dispositif des CEE, il est surtout question de faire des économies d?énergie.

Comment faire le bon choix ? Pour trouver le bon artisan, n?hésitez pas à vous fier au « bouche-à-oreille » et/ou à consulter plusieurs professionnels pour comparer différentes propositions avant de prendre votre décision. Une plateforme internet (www.faire.fr?) a également été mise en place par le gouvernement pour vous aider à trouver un artisan qualifié RGE près de chez vous.

Il est enfin recommandé de ne pas s?empresser de réaliser certains travaux sans avoir diagnostiqué au préalable les besoins réels de votre logement en rénovation. Une fois l?isolation améliorée par exemple, les besoins en chauffage ne seront plus les mêmes. Il serait alors dommage d?avoir changé de chaudière l?année précédente. Afin de faire les choses dans l?ordre, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un conseiller info-énergie (service public gratuit, neutre et indépendant).

En complément : « Les changements de chaudière à 1 euro : une fausse bonne idée »
Un article du CLER


En résumé :


Afin de bénéficier de la prime énergie pour vos travaux de rénovation énergétique, il existe donc 2 solutions.

  • Réaliser sois même son dossier, auprès d?un organisme éligible à la production de CEE (Enercoop travaille par exemple en partenariat avec Pass?Renov)
  • Faire réaliser ses travaux par un artisan de confiance ayant un partenariat avec un organisme éligible à la production de CEE




* Le montant de la prime énergie varie en fonction des choix commerciaux des sociétés qui la proposent et du cours du CEE (il s?agit d?un marché régulé par l?offre et la demande).

  • * * Seuls certains acteurs sont éligibles à la production de CEE : les fournisseurs d?énergie (comme Enercoop), les collectivités, les bailleurs sociaux, L?Anah, les Sociétés d?économie mixte, exerçant une activité de construction ou de gestion de logements sociaux et les délégataires (comme ENR?CERT, sous la marque Pass?Renov).

Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :

renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : Une prime qui récompense vos travaux


En 2018, le gouvernement renforce le dispositif des Certificats d'économie d'énergie (CEE). Celui-ci permet aux particuliers et aux professionnels, propriétaires ou locataires, de bénéficier d'une aide financière pour la rénovation énergétique. Découvrez comment en profiter avec l?aide d?Enercoop !
En tant que fournisseur d?électricité, Enercoop n?est pas encore concerné par cette obligation mais souhaite d?ores et déjà offrir à ses clients la possibilité de bénéficier de cette aide dans les meilleures conditions.
image 1

Qu'est-ce que les Certificats d'Économie d'Énergie (CEE) ?

Le dispositif des CEE, créé en 2006, impose aux fournisseurs d'énergie de promouvoir activement les économies d'énergie auprès de leurs clients. Chaque travaux réalisés suite à cette incitation, leurs permettent de collecter la preuve de leur action : ces certificats. Le gouvernement impose le montant de certificats à collecter en fonction de l'énergie vendue au cours de l'année.

Les fournisseurs proposent en conséquence des accompagnements pour la réalisation de travaux d?économies d?énergie, qui se traduisent le plus souvent sous forme d?une prime pour la réalisation d?opérations d?économie d?énergie.

De quelles opérations d?économie d?énergie s?agit-il ?

Elles concernent :
- des travaux sur l?enveloppe du bâtiment : l?isolation des murs, le changement des fenêtres, etc...
- des travaux sur vos installations thermiques : la chaudière, la ventilation, le chauffe-eau solaire, etc...
- des changements ou achats d?équipements performants : les ampoules LED, etc...

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

La prime CEE est accessible à tous (locataires, propriétaires ou bailleurs), sans condition de revenus, sur un logement de plus de deux ans.

Seuls points d?attention :
  • Aucun devis ou bon de commande ne doit avoir été préalablement signé, ni aucun acompte versé avant de faire la demande.
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE .
  • Les subventions de l?Agence nationale de l?habitat (Anah) dans le cadre du programme « Habiter mieux » ne sont pas cumulables avec les CEE.

Cette prime est cumulable avec la plupart des aides existantes. Elle permet de rembourser en moyenne 10%* du coût des travaux de rénovation éligibles.

A combien s'élève la prime CEE ?

La prime CEE couvre en moyenne 10% du coût des travaux de rénovation et peut couvrir jusqu'à 100% des coûts de certaines opérations, selon vos revenus.
Afin de proposer à ses clients un service de qualité, Enercoop a sélectionné un acteur de confiance : Pass'Renov (service proposé aux particuliers par Enr'Cert). En contrepartie, Pass'Renov propose aux clients d?Enercoop de bénéficier de 5% supplémentaires sur la prime CEE, grâce au code promo accessible dans l?espace client Enercoop.

Tout au long de l?année, Enercoop s?engage à vérifier le niveau de satisfaction obtenu par l?ensemble des clients ayant recours à cette offre afin d?améliorer ce service.

Pour aller plus loin

Comment bénéficier de la prime CEE ?

Pour savoir si les futurs travaux sont éligibles à la prime et en bénéficier, il suffit de réaliser une simulation sur [[bit.ly/passrenov la plateforme de notre partenaire]] et d?utiliser le code promotion disponible sur l'espace client Enercoop.

Pour obtenir des informations supplémentaires de notre partenaire :
  • [[bit.ly/passrenov passrenov.com]]
  • contact@passrenov.com
  • 01 82 83 18 50

Pour vous aider à choisir les opérations adaptées et décrypter les aides, les espaces info-énergie vous apportent des conseils gratuits, neutres et indépendants :
  • renovation-info-service.gouv.fr?
  • 0 808 800 700

Sources

Des infos sur les aides à la construction et la rénovation par l?[[bit.ly/renovation-ADEME ADEME]]

Des infos sur le dispositif et les démarches CEE, par [[bit.ly/CEE-ufcquechoisir UFC QueChoisir]]

Brochure récapitulative du ministère

Vidéo réalisée par l'espace info-énergie de la Métropole de Lyon

thermique

Les aides à la rénovation en 2019


Aujourd?hui, nos bâtiments sont de véritables gouffres énergétiques. Ces derniers représentent 44% des consommations énergétiques du pays et quelques 120 millions de tonnes de CO2. Pour lutter contre le changement climatique il faut donc s?attaquer à ce secteur et renouveler le parc des équipements énergétiques. Seulement, la rénovation énergétique a un coût et cette dernière n?est pas toujours accessible à tous. Une véritable problématique puisque ce sont souvent les ménages aux revenus les plus modestes qui sont les plus concernés par cette précarité énergétique. Actuellement, il existe tout un arsenal d?aides financières disponibles pour aider tout particulier à diminuer son emprunte énergétique sur le long terme grâce à des travaux de rénovation.
image 1

Quelles sont les différentes aides à la rénovation en 2019 ?


Le crédit d?impôt pour la transition énergétique (CITE) :


Le CITE (Crédit d?Impôt pour la Transition Énergétique) est un crédit d?impôt. Il s?applique aux divers frais relatifs aux travaux de rénovation énergétique (matériaux, installation, ?). Il permet de couvrir jusqu?à 30 % des frais engagés dans les travaux. Le CITE est reconduit en 2019 et sera converti en prime pour les ménages modestes en début d?année prochaine (janvier 2020). Contrairement à ce qui avait été annoncé un temps, le changement de fenêtre sera intégré au CITE. Afin de s?aligner sur le projet de 2020, le CITE en 2019 est rendu plus accessible aux ménages modestes.

Pour plus de détails et pour connaître les conditions d?éligibilité, rendez-vous sur notre Wiki.
image 2

L?éco-prêt taux zéro (éco-PTZ) :


L?éco-PTZ permet aux propriétaires occupants de bénéficier d?un prêt à taux d?intérêt nul pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Il est sans condition de revenus. En 2019, il est maintenu sous une forme plus simple et accessible à plus un plus grand nombre de ménages. Cette année, tous les logements de plus de deux ans seront éligibles.

Pour plus de détails et pour connaître les conditions d?éligibilité, rendez-vous sur notre Wiki.


thermique

Passer du chauffage électrique au poêle à bois


Passer de l'électricité au bois... les points d'attention.
Les conseils exposés ici ont vocation à réduire l?usage de l?électricité pour le chauffage. Ils abordent donc exclusivement les alternatives possibles à ce mode de chauffage.
Les interventions sur les systèmes énergétiques décrites ci-après doivent être réalisées en conformité avec la réglementation et les normes en vigueur, sous la responsabilité de technicien.ne.s professionnel.le.s agréé.e.s.
image 1 ENVISAGER L'INSTALLATION D'UN POELE A BOIS

L?avantage essentiel du chauffage par un poêle est qu?il ne nécessite pas l?installation d?un réseau de chauffage central, avec émission de chaleur par radiateurs ou plancher chauffant. Sa pose reste donc économique.

Les poêles et inserts à bois modernes (à bûches ou à granulés) sont très performants.

Dans de nombreuses régions, ces combustibles sont les moins coûteux. Et dans une habitation bien isolée, ce type d?appareil de chauffage peut fournir une part importante des besoins en chaleur (prévoir tout de même un appoint dans la salle-de-bain, de type sèche-serviette, et éventuellement dans les chambres si la performance d'isolation n'est pas optimale).

L?idée reçue selon laquelle le chauffage au bois est très polluant provient de l?usage d?appareils anciens et surtout de cheminées à foyer ouvert (à âtre) : au contraire, l?usage d?un poêle performant réduit les émissions de gaz à effet de serre, et l?installation d?un tel appareil dans une cheminée à foyer ouvert divise par 100 l?émission de particules ; des performances exemplaires sont obtenues avec les poêles de masse.
image 2
Concrètement

  • Pour s'assurer de la qualité du matériel choisi, opter pour un poêle ou insert labellisé Flamme Verte 7 étoiles (1), attestant de la qualité du matériel.

  • L'appareil doit être bien dimensionné et bien utilisé, pour assurer sa longévité et une faible pollution.

  • Pour un meilleur confort et plus de sécurité, opter pour un poêle à circuit de combustion étanche, à prise d'air extérieur (2). Avec un tel système, il n'y a aucun échange d'air possible entre votre volume chauffé et la chambre de combustion du poêle. Cela permet de ne pas créer de bouche d'aération supplémentaire dans la pièce de vie, maintenant une meilleure étanchéité à l'air de l'habitation, ce qui améliore le confort. De plus, un poêle étanche ne peut entrer en concurrence, en terme d'aspiration d'air, avec un système de ventilation ou une hotte de cuisine, maintenant le bon renouvellement d'air hygiénique et sanitaire.

  • Un combustible de qualité est évidemment conseillé. Le bois-bûches (préférablement du feuillus dur, les feuillus tendres et résineux pouvant être préférés à l?allumage uniquement) , doit être sec (20 à 25 % d?humidité maximum), en ayant été stocké sous un abri bien ventilé ou sous une bâche respirante, et sur palette, pendant 1 à 2 ans. La certification NF Bois de chauffage offre des garanties quant à sa nature et son degré d'humidité. Et la marque collective France Bois Bûche, déclinée par régions, informe de l?origine du bois. Pour les granulés, les labels sont NF Granulés biocombustibles, DIN+, et EN+. On peut aussi porter attention à la bonne gestion de la forêt d'origine, grâce aux certifications FSC (voire PEFC mais plus décriée).
image 3
Note :
Il est possible qu?un poêle à bois alimente un réseau de chauffage central, et produise de l'eau chaude sanitaire. Il faut dans ce cas opter pour un poêle bouilleur (ou poêle « hydraulique »), éventuellement muni d'un ballon d'hydro-accumulation.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir beaucoup plus sur les Règles de l?art de la rénovation énergétique performante, vous pouvez consulter les nombreux documents thématiques du catalogue du PACTE, Programme d?Action pour la qualité de la Construction et le Transition Énergétique .

Sources

(1) les constructeurs d'appareils de chauffage au bois signataires de la charte qualité Flamme Verte , mise en place par l'ADEME, s'engagent à commercialiser des appareils économiques, apportant sécurité et performances énergétiques.
(2) prise d?air type ventouse C1 (sortie horizontale, en façade), ventouse C3 (verticale, en toiture), ou encore par une prise d?air distincte, à l?extérieur ou au sous-sol
image 4E_COUVERTURE_EBOOK2.jpg (0.3MB)
Contenu en ligne sur la page : https://transition.enercoop.fr/EbookAidesAuxEconomiesDenergie2 .pdf