:: suivant >>
éditer :: []->

image 1E_COUVERTURE_EBOOK.jpg (0.3MB)



Électricité spécifique

Définition : Électricité utilisée par des équipements qui ne peuvent fonctionner (« usages spécifiques ») qu’avec de l’électricité. Elle ne peut pas être remplacée par d’autres sources d’énergie. L’électricité consommée pour le chauffage, la production d’eau chaude ou la cuisson n’est pas de l’électricité spécifique, puisque d’autres énergies peuvent être employées.

Etiquette énergie

Définition : Depuis 1994 l’affichage de l’étiquette énergie est obligatoire dans les magasins ou sur internet pour l’électro-ménager en vente.

L’étiquette énergie donne une indication simplifiée aux clients sur la consommation d'électricité et/ou d'eau des appareils électriques sous la forme d'une échelle de lettres. On y trouve également d’autres informations précieuses lorsque l’on chasse les watts.

L’évolution du marché a rendu l’étiquette trompeuse !

L’étiquette créée en 1994 proposait une échelle de A à G.

Les années passant, les fabricants ont fait des progrès techniques, et ont fait le nécessaire pour ne pas voir leurs produits dans des catégories G ce qui était peu vendeur. Selon l’Ademe, l’étiquette énergie a permis d’améliorer la performance énergétique de l’offre industrielle de 37% en 10 ans.

Ce faisant, l’échelle s'est complexifiée et différenciée en fonction de chaque type d'appareils, avec des appareils pouvant atteindre A+, A++ et A+++.

Sur certains équipements, les produits de catégorie B à G ont tout simplement disparu du marché. Si l’étiquette énergie des réfrigérateurs affichée va de A+++ à D, les appareils classés de A à G ne peuvent plus être mis sur le marché depuis juillet 2012 ! En achetant un réfrigérateur A+ on pense acheter un produit performant et économe alors qu’il s’agit de la classe la plus énergivore de cette catégorie…

La bonne nouvelle pour les consommateurs

Une nouvelle directive européenne revient sur une échelle unique de A à G pour toutes les catégories de produits et supprime les classes de A+ à A+++. Les étiquettes seront de nouveau plus lisibles et en accord avec les évolutions du marché, il sera ainsi plus facile de repérer les appareils réellement performants. Cette directive est applicable depuis le 1er août 2017 mais un délai a été accordé aux magasins pour modifier l’affichage de l’étiquette. Les nouvelles étiquettes devraient être disponibles à partir de fin 2019.

Bien souvent la consommation électrique des appareils pèse plus sur la facture que l’achat en lui-même. Ancienne étiquette ou nouvelle, la meilleure comparaison que l'on peut faire est en kWh : cette indication apparaît sur les deux ! Lorsque l'on a besoin d'une référence le guide Topten est une source fiable.

La bonne nouvelle pour la sobriété énergétique


La nouvelle réglementation devrait simplifier la lecture pour les consommateurs et les pousser à acheter des produits plus performants d’un point de vue énergétique. La Commission européenne estime que cette nouvelle échelle énergie devrait permettre l'économie annuelle de 200 térawattheures (TWh) à l'échelle du continent à horizon 2030.

Energy Star

Définition : Programme international de labellisation de produits sur base volontaire, concernant l’efficacité énergétique. Il a été lancé en 1992 par l’Agence américaine pour la protection de l’environnement. Dans le cadre d’un accord passé avec le gouvernement des États-Unis, l’Union européenne participe à ce programme pour les équipements de bureau.

image img_wiki_energy_star.png (50.7kB)

Energie Grise

Définition : Quantité d'énergie nécessaire pour le cycle de vie d'un appareil (production, extraction, transformation, recyclage, etc).

Ecolabel Européen

Définition : Label européen de reconnaissance de la qualité écologique des produits. Il offre une double garantie : la qualité d’usage du produit et la limitation de ses impacts tout au long de son cycle de vie.
ecolabeleuropeen_ecolabel_logo.jpg

Blue Angel

Définition : Créé en 1977 par le ministère de l’écologie Allemand, Blue Angel (Blauer Engel) est la plus vieille certification environnementale dans le monde. Elle s’applique, entre autres, au matériel informatique. Plus de 3 700 produits et près de 600 entreprises ont reçu ce label en 25 ans.

image img_wiki_blue_angel.png (0.2MB)

eclairage

Acheter mes ampoules aujourd'hui


Vous l'avez peut-être remarqué lorsque vous achetez des ampoules, les fiches techniques sont de plus en plus compliquées ! Eh oui, depuis quelques années, acheter une ampoule est devenu un casse-tête. Cette fiche pour tout vous révéler et faire de vous un expert en achat d'ampoules écologiques et adaptées !

Une ampoule à LED de 11 W éclairant 1 000 lumens équivaut à une ancienne ampoule à incandescence de 75 W, mais permet d’économiser à elle seule 1 000 kWh d’électricité en 15 ans (à raison de 1 000 h d’utilisation annuelle). Si l'on compare à une ampoule halogène de 57 W dans le commerce, l'économie est de 700 kWh sur 15 ans. (1)
Ne changez pas vos ampoules (surtout l'incandescent et l'halogène) lorsqu'elles viennent tout juste de fonctionner, risque de brûlure.
Évitez de rester longtemps à moins de 50 cm d'une ampoule fluo-compacte, les ondes électromagnétiques étant importantes et une distance minimale est convenue.
Choisir son éclairage n'est pas une mince affaire.
Plusieurs paramètres sont à regarder de près. Pas seulement la puissance électrique (habitude liée aux vieilles ampoules à incandescence et halogènes) mais également le flux lumineux, le nombre d'allumages/extinctions, la durée de vie en allumage, la température de couleur, etc.

Regarder l'étiquette énergétique est important, mais reste insuffisant.

Ci-dessous une notice technique standard à retrouver lors de l'achat d'ampoules. Elles sont quelque peu différentes d'une marque à une autre.
image 3 Les 10 numérotations (en rouge) sont des paramètres techniques plus ou moins importants lors de l'achat :

  • (1) : étiquette énergétique est une référence généraliste sur la durabilité de l'ampoule. Cette étiquette prend en compte plusieurs paramètres. Elle peut varier de E à A++. Peu de modèles se retrouvent aujourd'hui avec une note inférieure à B. Les meilleurs modèles d'ampoules LED atteignent la note de A++.
  • (2) : durée de vie de l'ampoule en heures d'utilisation, les ampoules LED dépassent les 15 à 20 000 heures.
  • (3) : puissance électrique de l'ampoule, le premier chiffre désigne la puissance électrique réelle, alors que le second chiffre est souvent une équivalence (pas très limpide ...) avec une puissance électrique d'un modèle halogène.
  • (4) : flux lumineux, correspond à la quantité de lumière émise par l'ampoule, ce paramètre est important selon le besoin d'éclairage recherché pour chaque pièce/espace. L'unité de mesure est le lumen (lm).
  • (5) : dimensions de l'ampoule
  • (6) : nombre de cycles d'allumage, à ne pas négliger et à lier à l'usage.
  • (7) : température de la couleur de lumière émise. Pour un usage domestique, une lumière jaune est habituelle, cela correspond à une température inférieure à 3000 Kelvin (K), voire voisine de 2700 K. On parle d'ampoules à blanc chaud, neutre ou froid. La lumière jaune correspond à du blanc chaud.
  • (8) : temps de chauffage et donc d'allumage complet. Les ampoules LED ont un allumage instantané alors que les fluo-compactes sont plus lentes à chauffer.
  • (9) : possibilité ou non d'utiliser l'ampoule avec un variateur d'intensité + possibilité ou non d'utiliser l'ampoule à l'extérieur
  • (10) : quantité de mercure dans l'ampoule

Autre élément censé être indiqué sur la notice technique : l'IRC - indice de rendu de couleur, allant de 0 à 100%. Plus l'indice est élevé, mieux ce sera pour le rendu des couleurs.