image 1E_COUVERTURE_EBOOK.jpg (0.3MB)




gros electro

Micro-ondes


Bien que controversés, les micro-ondes restent très présents dans nos logements, bureaux, restaurants ...Des économies d'énergie sont réalisables sur cet appareil et parfois grâce à cet appareil.

Ci-dessous des conseils d'utilisation du micro-ondes dans un but d'économies d'énergie.
image 1 Astuce n°1 : Éviter d'utiliser le four micro-ondes pour décongeler des aliments. Les aliments à décongeler doivent être placés idéalement dans le réfrigérateur (voir fiche froid). Pour une famille moyenne, ne pas décongeler des aliments au micro-ondes représente une économie de 5 à 15 ? par an (1).

Astuce n°2 : Utiliser le micro-ondes plutôt que le four pour réchauffer les aliments. Le micro-ondes est rapide et consomme moins qu'un four électrique, d'après l'ADEME, pour moins de 50kWh/an en moyenne pour un four micro-ondes, la consommation d'un four s'élève à 300kWh/an.

Astuce n°3 : Débrancher son four micro-ondes quand on ne l'utilise pas. Même en veille certains micro-ondes consomment de l'énergie. Par exemple si le micro-ondes est équipé d'une horloge, il consommera nécessairement de l'énergie. Des prises coupe-veille peuvent être installées sur la prise d'alimentation du micro-ondes.

Pour aller plus loin

> Prise coupe-veille dans cette fiche.

thermique

LES AIDES : La TVA à taux réduit 5,5%


La TVA à taux réduit concerne les travaux de rénovation énergétique pour les logements de plus de 2 ans d?ancienneté et sous réserve du respect de certaines conditions. Le but étant de soutenir la rénovation du parc immobilier.
Cette aide financière est également maintenue en 2019.
image 1

Éligibilité


Les propriétaires occupants ou bailleurs, les syndicats de copropriété, les locataires occupant à titre gratuit ou encore les sociétés civiles immobilières.

Conditions


  • ? Le logement doit être situé en métropole
  • ? Le logement doit disposer d?une ancienneté de plus de 2 ans
  • ? Titre de résidence principale ou secondaire
  • ? Possibilité de transformer des locaux qui étaient affectés à d?autres usages en habitation après les travaux.

Opérations


Pose, installation et entretien de matériaux et équipements d?économies d?énergie respectant les caractéristiques techniques et des critères de performances minimums :
  • ? Chaudière à condensation
  • ? Pompe à chaleur
  • ? Isolation thermique
  • ? Appareil de régulation de chauffage ou de production d?énergie renouvelable
  • ? Etc?

Démarche


La TVA à taux réduit 5,5% est directement appliquée au moment de la facturation. Il faut fournir à chaque entreprise l?attestation confirmant le respect des conditions d?application de la TVA à taux réduit sur une période de 2 ans. Cette attestation se télécharge sur le site du gouvernement : www.impots.gouv.fr


Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE
Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700

thermique

LES AIDES : Déclaration de revenus


Une fois vos travaux réalisés, il vous reste un dernier point à régler : déclarer (ou non) les montants perçus pour vous aider à faire vos travaux. Dans quel cas devez-vous les déclarer ?
-

"J?ai perçu une prime énergie pour la réalisation de mes travaux. Est-ce que je dois la déclarer ?"


Dans la mesure où les primes CEE constituent des « subventions » d?équipement accordées à des particuliers en contrepartie de travaux d?économie d?énergie réalisés, elles n?ont pas à être reprises sur la déclaration de revenus des particuliers concernés (il ne s?agit pas d?un crédit d?impôt).

Si les particuliers bénéficient également du CITE au titre des travaux d?économie d?énergie réalisés, les CEE devront effectivement être retranchés du montant des travaux servant de base au calcul dudit CITE, ainsi que le précise la doctrine administrative opposable : « seules ouvrent droit au crédit d?impôt les dépenses effectivement supportées par le contribuable. Elles s?entendent donc sous déduction, s'il y a lieu, des primes ou aides accordées aux contribuables pour la réalisation de travaux au titre de l?acquisition et de l?installation d?équipements, matériaux ou appareils éligibles (prime à la conversion (chèque conversion), chèque énergie utilisé pour le paiement de travaux éligibles, aides "Coup de pouce", primes ou subventions versées par les collectivités locales, etc.) » (BOI-IR-RICI-280-30-10-20190621, § 20).

"Comment faut-il déclarer les travaux de rénovation énergétique pour bénéficier du crédit d?impôt pour la transition énergétique (CITE) ?"


Pour rappel : le CITE est un crédit d?impôt applicable pour les divers frais relatifs à la rénovation énergétique. En janvier 2020, le CITE sera converti en prime pour les ménages modestes (en attendant il a subi certaines modifications mais la procédure reste globalement la même) Pour en savoir plus sur le crédit d?impôt pour la transition énergétique (conditions d?éligibilités, plafonds, spécificités et critères techniques?) cliquez ici (lien vers article CITE) Il faut savoir que le CITE s?applique sur les sommes réellement engagées par le particulier dans ses projets de rénovation énergétique. Lors de la déclaration, il faut déduire du montant des travaux toutes les aides financières reçues (Prime énergie CEE, chèque énergie, aide de l?ANAH?) (Exemple ci-dessous)

Et pour remplir sa déclaration de revenus ?
Par voie postale : Il suffit de compléter le formulaire 2042 RICI

Via Internet : Il faut faire attention à bien remplir les cases qui correspondent à la typologie des travaux réalisés et au montant des dépenses effectuées. Attention : n?oubliez pas de cocher la case « travaux dans l?habitation principale : dépenses pour la transition énergétique » dans la par


thermique

LES AIDES : L?éco-prêt taux zéro (éco-PTZ)


L?éco-PTZ permet aux propriétaires occupants de bénéficier d?un prêt à taux d?intérêt nul pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Il est sans condition de revenus.
En 2019, il est maintenu sous une forme plus simple et accessible à plus un plus grand nombre de ménages. Cette année, tous les logements de plus de deux ans seront éligibles.
image 1

Éligibilité


L?éco-prêt taux zéro est accessible à tous sans conditions de revenus

Conditions


  • ? Le logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990
  • ? Le logement doit être occupé en tant que résidence principale

Opérations


  • ? Isolation thermique de la toiture
  • ? Isolation thermique d?au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l?extérieur
  • ? Isolation thermique d?au moins la moitié des fenêtres et remplacement des portes donnant sur l?extérieur
  • ? Système de chauffage ou de production d?eau chaude sanitaire
  • ? Installation d?équipement de chauffage utilisant une source d?énergie renouvelable
  • ? Installation d?équipements de production d?eau chaude sanitaire utilisant une source d?énergie renouvelable

Montant


L?éco-prêt taux zéro est plafonné à 30 000 ? et fonctionne par « bouquet » de travaux :
  • ? Action simple : 10 000 ?
  • ? Bouquet de 2 travaux : 20 000 ?
  • ? Bouquet de 3 travaux et plus : 30 000 ?
  • ? Atteinte d?une performance énergétique globale minimale : 30 000 ?

Démarche


Il faut s?adresser à sa banque avec un formulaire devis complété par les entreprises retenues.
Votre dossier devra comprendre :
  • ? La date de construction du logement
  • ? Un justificatif qui atteste que le logement qui fait l?objet des travaux est la résidence principale du foyer
  • ? Le dernier avis d?imposition
  • ? Le descriptif des travaux avec le montant prévisionnel, signé par les entreprises concernées et l?ensemble des devis associés.
  • ? Les certificats RGE de chaque entreprise concernée

Pour aller plus loin

ESPACES INFO-ÉNERGIE

Des conseils gratuits, neutres et indépendants sur les économies d?énergie et les aides existantes :
www.renovation-info-service.gouv.fr / 0 808 800 700
image 4E_COUVERTURE_EBOOK2.jpg (0.3MB)
Contenu en ligne sur la page : https://transition.enercoop.fr/EbookTitreVert .pdf